Tout savoir sur la création d’entreprise à Dubaï

Tout savoir sur la création d’entreprise à Dubaï


Pour de multiples investisseurs, l’acquisition d’un bien à Dubaï est également synonyme de création d’entreprise dans le pays ! Vous êtes dans ce cas, vous souhaitez créer votre société à Dubaï ? Mais vous doutez encore, la faute aux préjugés qui ont la vie dure ; le marché immobilier comme le marché de l’entrepreneuriat, à Dubaï sont parfois critiqués à tort ! Grâce aux nombreux avantages fiscaux, les Émirats Arabes Unis, et tout particulièrement Dubaï, sont l’endroit parfait pour monter son entreprise et envisager des rendements prospères. Mais vous ne savez pas comment débuter cette nouvelle aventure, pas d’inquiétude, nous vous avons concocté un guide d’installation parfait. Dubaï est avant tout la ville où tout est réalisable, et créer votre entreprise n’y déroge pas, cela sera simple, rapide et sans avoir besoin de beaucoup de capitaux au départ. Laissez-vous guider, on vous explique tout !


Pour quelles raisons créer son entreprise à Dubaï ?


Les entrepreneurs du monde entier et les grosses sociétés n’ont pas choisi Dubaï par hasard, voici les raisons principales de leurs implantations dans le pays :

Premièrement, la fiscalité est particulièrement favorable et avantageuse : régime fiscal avec exonération d’impôt et de TVA sur votre société
Les démarches administratives de créations d’entreprise sont simplifiées par rapport à la France
Selon vos souhaits, vous pourrez faire un choix de statut pour les structures différentes
Les lois sont abrogées en faveur des entreprises, et vous bénéficiez d’une création d’immatriculation rapidement
Dubaï est situé au carrefour de l’Asie, de l’Afrique et de l’Europe, c’est un placement géographique stratégique
Le développement économique de Dubaï est exponentiel


Les prérequis avant de vous lancer


Avant toute chose, il vous faut connaître quelques pré-requis essentiels pour vous assurer de partir sur de bonnes bases, et de lancer sereinement votre nouveau business :

Aucun apport de capitaux minimal ne vous sera demandé pour créer votre entreprise
Vous serez dans l’obligation de louer un bureau physique à Dubaï pour la domiciliation avant de créer une entreprise. Vous n’avez pas le droit d’utiliser votre adresse personnelle, qu’elle soit à Dubaï ou en France, comme adresse pour le siège social de votre société.
Vous n’êtes pas obligé d’être résident permanent à Dubaï, toutefois on vous demandera l’obtention d’un permis de séjour permanent, que vous devrez refaire tous les 6 mois.
Pour une pleine possession de société, soit à 100%, vous devrez choisir de vous établir en zone franche
À Dubaï, il existe 3 différentes licences, la licence commerciale, la licence industrielle qui sert à la fabrication et la licence professionnelle pour les artisans, ou la vente de service. Ces licences sont indispensables pour débuter toute activité lucrative.
Elles sont valables 1 an, et vous devez réitérer cette démarche chaque année. Pour vous donner un ordre d’idée, une licence commerciale vaut entre 3700 € et 6500 €.
Si vous optez pour une LLC, une société à responsabilité limitée, ou pour une société par actions publique/privée, vous serez assujetti au sponsoring, cette entreprise devra posséder 51% de votre entreprise.
Vous devrez être en mesure de présenter les documents suivants aux organismes qui vous les demanderont : un business plan, le formulaire de demande administrative, le duplicata de votre licence et de votre passeport, et un CNO si vous avez une LLC et un sponsor.


Création de sociétés : les solutions qui s’offrent à vous


Une entreprise Offshore

Dans le cas où vous ne souhaiteriez pas résider à Dubaï, vous avez la possibilité d’opter pour la création d’une société Offshore. C’est la meilleure solution pour faire du business à Dubaï tout en continuant de résider en France.

Il vous faudra néanmoins faire attention à quelques points, car l’ouverture d’une société Offshore ne vous octroie pas tous les droits à Dubaï. En effet, cela sous-entend que vous n’aurez pas le droit d’avoir de salarié, ni de bureau, ni aucun fournisseur dans le pays ! De plus, sachez qu’il reste très compliqué d’ouvrir un compte bancaire professionnel à Dubaï avec ce genre d’entreprise. Nous vous conseillons d’être certain d’avoir une banque qui vous accepte avant d’entamer le reste de vos démarches.

Mais il existe des avantages non négligeables. Si vous arrêtez votre choix sur une entreprise Offshore, vous serez propriétaire de celle-ci à hauteur de 100%, et ne devrez vous acquitter d’aucun impôt sur les sociétés.

N’oubliez pas que vous pouvez créer votre société dans les zones de libre-échange, mais si vous vous arrêtez sur une autre zone, vous devrez alors trouver un sponsor !

Le choix d’une société Onshore

L’autre solution étant, bien évidemment, l’implantation directe à Dubaï et pour ce faire vous aurez le choix entre une organisation en freezone ou en non freezone.

1. Les sociétés en zone franche, aussi appelées freezone

Créer une société en freezone, à Dubaï, comporte de multiples intérêts. Grâce à cela, vous serez en possession de 100% du capital de votre société, ce qui ne sera pas le cas hors de ces zones. On vous remettra automatiquement un visa de résidence et de travail, et là encore vous n’aurez aucun impôt à régler. Autre bénéfice notable, tous vos échanges d’import-export, en dehors des Émirats, ne seront pas taxés par les douanes.

Les activités acceptées pour la création d’une société en zone-franche sont les suivantes : les activités industrielles de fabrication, les activités de services ou de conseils à un tiers, les ventes de marchandises ou l’import-export.

Nous vous avons listé les 30 freezones actuellement disponibles à Dubaï :
Dubai World Trade Centre Free Zone,
Dubai Internet City,
Dubai Knowledge Village,
Dubai Multi Commodities Centre,
International Media Production Zone,
Dubai Production City,
Dubai World Central,
Dubai International Financial Centre,
Dubai Media City,
Dubai Gold and Diamond Park,
Dubai Studio City,
Dubai World Trade Centre Free Zone,
Dubai Airport Free Zone,
Dubai Design District,
Dubai Healthcare City,
Dubai Silicon Oasis,
Dubai International Academic City.

2. Les entreprises situées en non free zone

Hors des zones franches, votre société pourra pratiquer toutes les activités que vous souhaitez, il n’y a davantage d’obligation à respecter de ce côté-là.

Mais, car il y a un mais, vous serez dans l’obligation de trouver un partenaire local, un sponsor, pour créer votre société. Celui-ci détiendra 51% de votre entreprise, mais pas d’inquiétude, cela ne signifie pas qu’il touchera ce pourcentage de vos bénéfices.


Les démarches pour vous lancer


1. Le projet

Tout d’abord, il faudra que vous définissiez votre projet, car la concurrence est sévère à Dubaï. C’est pourquoi il vous faut bien réfléchir, en amont, à ce que vous souhaitez faire. Où sont situés vos concurrents directs, quel type de clientèle avez-vous, est-ce que vous aurez besoin d’un local commercial ou de salariés, et ces derniers seront-ils français ou dubaïotes ?

Ces interrogations correspondent à la mise en place de votre business plan, et vous devrez aussi penser à d’autres choses comme : Est-il nécessaire que vous établissiez un plan de financement, vous installerez-vous en zone franche ou non ?

Prenez le temps qu’il vous faudra pour établir, au plus prêt de la réalité, votre business plan prévisionnel. Il est crucial qu’il soit efficace pour envisager votre projet de création d’entreprise et qu’il soit rentable. De plus, sachez qu’il vous sera demandé par les établissements bancaires et lorsque vous réclamerez votre immatriculation.

2. La forme juridique

Afin de vous assurer une juste rentabilité, vous devrez vous décider quant au choix de la structure juridique de votre société. De plus, c’est indispensable pour l’obtention de votre licence commerciale.

Parmi le type de société qui sont le plus usitée, il y a :
Succursale de société étrangère,
Succursale d’entreprise en zone franche,
Holding society,
Société civile,
Succursale locale d’entreprise,
Succursale d’entreprise,
Société à responsabilité limitée,
Sole Establishment.

3. Un nom attractif pour votre société

À Dubaï, on ne donne pas le nom que l’on veut à son entreprise, il existe des règles assez contraignantes. Interdits, par exemple, tous les noms à connotation religieuse, politique ou sectaire. Vous ne pourrez pas non plus utiliser de vocabulaire à consonance grossière. Proscrits également, les noms d’entreprises composés d’initiales, le nom doit être affiché entièrement et la personne doit travailler dans la société.

Une fois votre choix effectué, vous irez le déposer au DOEDD. Il se peut que l’organisme refuse votre nom, c’est alors une perte de temps et d’argent, réfléchissez donc bien avant de vous y présenter !

4. Votre immatriculation de société

Pour immatriculer rapidement votre société, préparez tous les documents demandés et présentez-vous au bureau d’immatriculation de Dubaï. La démarche est simple et rapide.

Une fois votre entreprise immatriculée, vous allez pouvoir passer à l’étape suivante : les formalités de la licence adéquate.

5. Votre licence commerciale

Comme nous vous l’avons expliqué, cette licence commerciale est requise et obligatoire pour s’établir à Dubaï. Après avoir choisi quel type de licence vous voulez, vous pourrez vous présenter au bureau du DED, si c’est une société en non freezone, ou auprès de la free zone choisie. Apportez tous les documents obligatoires et c’est à ce moment que vous devrez vous acquitter des frais pour l’année de votre licence, compris entre 15000 et 25000 AED.

Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir pour créer une entreprise à Dubaï. Nous ne le répéterons jamais assez, le plus important est la mise en place d’un business plan solide. En effet, il est la garantie d’une activité sereine et prospère ! Les activités lucratives sont très nombreuses à Dubaï et vous devrez réussir à vous faire une place sur ce marché financier florissant. Nous vous souhaitons une magnifique réussite !

Leave a comment